Le 02.05.16

Le 2.0 bouscule le monde du travail

Le 2.0 bouscule le monde du travail
Le 2.0 bouscule le monde du travail

L’organisation du monde du travail a été bouleversée dernièrement par les avancées technologiques et numériques. Mobilité et flexibilité sont les nouveaux mots d’ordre dans le monde du travail car ils transforment nos espaces de travail. Le rêve de posséder son bureau de travail isolé, fermé est devenu obsolète. Parmi les managers de la nouvelle génération, 73% d’entre eux privilégieraient le travail dans un espace collectif avec à la clé la possibilité de travailler avec des horaires flexibles.

 

L’organisation du monde du travail a été bouleversée dernièrement par les avancées technologiques et numériques. Mobilité et flexibilité sont les nouveaux mots d’ordre dans le monde du travail car ils transforment nos espaces de travail.

Le rêve de posséder son bureau de travail isolé, fermé est devenu obsolète. Parmi les managers de la nouvelle génération, 73%  d’entre eux privilégieraient le travail dans un espace collectif avec à la clé la possibilité de travailler avec des horaires flexibles.

 

Le télétravail, le coworking et le freelancing sont les termes qui définissent le nouveau monde du travail émergeant directement de la génération 2.0. Aujourd’hui ces termes, très peu connus il y a quelques années, se sont généralisés et deviennent rapidement une réalité dans le monde professionnel.

 

De façon générale, un grand nombre d’entreprises se disent être favorables à cette nouvelle organisation du monde du travail. Plus concrètement, 15% des entreprises se sont pliées à cette nouvelle façon de travailler ; 33% d’entre elles ont pris quelques initiatives pour développer de façon progressive cette flexibilité du travail pour leurs employés et, 17% ont pour projet à court et moyen terme, dans les deux à cinq ans à venir, d’appliquer ces nouveaux codes.

 

Les dernières avancées technologiques ont permis de rendre les « affaires » accessibles par tous et pour tous. Les nouveaux outils numériques mis à disposition, permettent de travailler à n’importe quel moment et depuis n’importe quel endroit… Alors que les commerciaux font de plus en plus de kilomètres pour décrocher de nouveaux marchés, les frontières s’abattent aussi au sein des entreprises et des centres d’affaires. De nos jours, ce ne sont plus les bureaux clos qui sont recherchés mais plutôt des services tels que les outils informatiques, la connexion internet, les vidéoconférences…

 

Quels sont ces changements sur l’organisation du nouveau monde du travail ?

  • Flexibilité horaire : on recherche des lieux libres d’accès permettant aux télétravailleurs et freelanceurs de pouvoir travailler à n’importe quel moment de la journée. 87% de ces travailleurs ont déjà mis en place des horaires à leur convenance.
  • Flexibilité du milieu professionnel : 40% des jeunes diplômés disent accorder une importance sur le lieu professionnel. 27% ne souhaitent pas forcément travailler dans un bureau clos.   54 % d’entre eux avouent vouloir travailler depuis des espaces de travail collaboratifs.

 

Véritable bouleversement des mentalités, il est évident que cette nouvelle organisation ne s’est pas faite sans mal. Il réside encore des appréhensions sur ce nouveau fonctionnement au sein des entreprises. La crainte de ne pas s’avoir s’autogérer pour un quart des personnes interrogées.

 

On y observe donc une certaine crainte dans l’incapacité de mettre à profit cette forme d’indépendance qui leur ait donné, car 70% d’entre eux ajoutent que ne pas être présents  au sein de la société serait un désavantage et même un tiers d’entre eux auraitpeur que cette absence physique soit interprétée comme une inactivité de leur part.

 

Les craintes subsistent, toutefois il semble que les salariés voient d’un bon présage ces transformations. En effet, 8 personnes sur 10 voient dans ce nouveau milieu professionnel, l’acquisition d’un équilibre entre vie privée et vie professionnelle.

 

Cette sensation de bien-être se fait ressentir sur les résultats avec l’augmentation de la productivité des salariés. Alors que la nouvelle génération prête une grande importance à la flexibilité du travail, il s’avère que cette nouvelle organisation réduirait le turnover des seniors dans les entreprises.

 

Un changement qui permettrait à chacun de trouver sa place dans son entreprise, mais jusqu’à quand cet équilibre durera ? Sans doute jusqu’à la nouvelle avancée technologique…